Processus créatif

Les idées

Ce n’est pas ce qui manque à Christine qui marie couleurs, formes et matières, afin d’obtenir une composition unique et harmonieuse.
Ses préférences : l’originalité, le jamais-vu.

EXPLORER LES MATIères

Une journée, pour Christine, consiste à jongler entre toiles et sculptures, passer du pinceau au Dremel…

DÉMARCHE ÉCOLOGIQUE OU “ECO-CONCEPTION” DES OEUVRES 

Une grande attention est portée à la qualité des produits employés à chaque étape de la confection d’une oeuvre.
Dans le respect de la nature, de la terre, les matières sont toujours choisies avec attention, et autant que possible, les produits employés sont ceux tournés vers la protection de l’environnement.

Nota : Le bois flotté ne nécessite aucun traitement chimique,  le sel ayant joué son rôle d’insecticide naturel.



LE BOIS

CHOISI POUR SA FORME, mais aussi pour sa qualité

Quelle branche, quelle pièce se mariera
le mieux à la calebasse ?…

Qu’il s’agisse de bois flotté provenant des plages de la cote basque ou de bois ramassé au bord
des rivières ou en forêt, chaque branchage est choisi pour sa forme unique.
Travailler chaque pièce de bois, c’est comme lui donner une nouvelle vie.

Pour certaines créations, travailler le bois prend autant de temps que le façonnage de la calebasse elle-même.

(branche inférieure faisant partie du “Cygne”)

les insolites…



la CALEBASSE

chaque calebasse EST UNIQUE

Une fois nettoyées, les calebasses sont séchées au soleil

Calebasse (fruit d’un arbre tropical) et gourde (plante grimpante) sont des fruits non comestibles qui ont la particularité de durcir en séchant, ce qui permet de les utiliser à des fins décoratives.

La calebasse est ouverte à l’aide d’un outil appelé Dremel (voir ci-après), avant d’être grattée, nettoyée, poncée, pour être ensuite ajourée, décorée.

Le travail d’une calebasse consiste le plus souvent à créer des ouvertures en réalisant une multitude de trous minuscules qui donneront lieu à des formes nettes et précises. 

La confection d’un objet peut prendre plusieurs jours, voire quelques semaines, selon la taille ou la complexité des formes attendues.

LES OUTILS

Pour dessiner les ouvertures dans la coque de la calebasse, l’outil multi-fonction utilisé est le DREMEL 4000, très maniable, léger et performant, parfaitement adapté au travail du bois et de toute autre matière.

Les accessoires variés permettent la composition d’une oeuvre dans sa totalité.

savez-vous ce qu’est un cougourdonnier ?

Il s’agit du nom donné à l’artiste qui travaille les calebasses (appelées “cougourdes” dans le sud est de la France). Ce métier datant du moyen âge était reconnu et apprécié. Les cougourdonniers de l’époque fabriquaient des gourdes qu’emportaient les pèlerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

décoration raffinée

Chaque création est affinée à l’aide de bijoux, pierres, mosaïque, vitraux…
En fait, tout est possible quand on a des idées !
Le moindre détail a son importance et procure à l’oeuvre une sensibilité qui attire le regard
et donne un rendu unique.

Un éventail assez large de matières provient des quatre coins du globe :

  • tissus de qualité (rapportées d’Inde par Christine)
  • cabochons en cuivre, en or ou en argent
  • perles Swarovski, dont la finesse et l’éclat sont remarquables
  • pierres et cristaux naturels – la géométrie cristalline de chaque pierre parfait chaque oeuvre et lui donne une tonalité unique – ces cristaux sont aussi utilisés et appréciés en lithothérapie
  • fossiles
  • divers objets récupérés et travaillés – comme du verre cassé transformé en mosaïque pour l’occasion
  • des plantes aériennes, appelées tillandsias ou encore “filles de l’air”, viennent donner au décor une touche de verdure naturelle et délicate – ces plantes vivent à l’air libre, sans avoir besoin de terre
  • galets en tous genres

PIERRES et cristaux

En lithothérapie, les pierres utilisées ont des vertus intéressantes et propres à chacune

BIJOUX

Les bijoux de matières différentes complètent les compositions

résultat

Exemple de composition : Montre à gousset faisant office de siège et tillandsia au pied d’une branche de natraj (Inde)



LA LUMière

DOUBLE OBJECTIF :
La lumière intégrant chaque sculpture est non seulement un moyen fabuleux de mettre en valeur l’oeuvre dans son intégralité, mais aussi une façon de transformer l’atmosphère de chaque pièce.

Le système lumineux intégré à chaque sculpture va dépendre de la forme et de la taille de l’oeuvre au final.

Montage traditionnel E14
Ampoule Led G9
Cette création originale qui diffuse le mot PAIX contient une ampoule Led G9
Spot Ledberg (Ikea)
Idéal pour les petits luminaires – très facile
à changer



la PEINTURE

EXPLORER, découvrir…
expérimenter encore et encore

C’est une habitude que Christine a prise depuis sa jeunesse :
Varier les méthodes, mixer matières et couleurs et faire de nouvelles découvertes aussi bien
au niveau de la confection de sculptures qu’au niveau de la peinture : cela fait partie de son emploi du temps quotidien et contribue à la découverte de nouvelles choses.

Verser de l’encre sur la peinture acrylique : un vrai plaisir de voir le mélange se faire,
les couleurs changer, de nouvelles formes apparaitre.

ACRYLIQUE : LE FLUID ART

Méthode qui permet à l’acrylique de devenir un médium aussi intéressant que magique !
Cette technique consiste à verser (couler) de la peinture acrylique de couleurs différentes, de manière aléatoire – qu’on appelle aussi “pouring”. Le résultat est l’improvisation, la surprise esthétique.
Ce qui intéresse particulièrement Christine, c’est mélanger les techniques, les médiums sur une même oeuvre, comme par exemple le pouring pour le ciel, en apportant au final une touche figurative à l’ensemble (exemple : tableaux ci-après).

L’ACRYLIQUE

Ce médium a tellement d’avantages – gamme de couleurs illimitée, séchage rapide, s’adapte à tous supports – que Christine l’utilise le plus souvent dans ses créations.

L’ENCRE

L’utilisation d’encre acry-lique apporte un rendu particulier, grâce à sa pigmentation extraordinaire permettant un rendu inégalable et éclatant.

technique mixte

L’ajout de décorations variées – bijoux, cabochons, pierres, etc. – offre un décor unique et fait de chaque technique mixte une oeuvre unique et originale.

Décoration de pièces de calebasse à l’acrylique

L’encre à alcool sur papier Yupo : une autre technique Fluid Art, qui permet un rendu éclatant, et surtout, de voyager entre abstrait et figuratif.

ACRYLIQUE et aérographie

Un aérographe est un outil qui pulse la peinture liquide sur un support.
Le rendu est superbe au niveau des dégradés, des fondus, etc.

Ce tableau, qui a pour nom “SHIVA”, est un support méditatif, entièrement réalisé à l’aérographe.

La peinture acrylique doit être très liquide – la marque Créatex produit des préparations prêtes à l’emploi, ce qui est pratique et rapide.

L’aquarelle

L’aquarelle est un autre moyen extraordinaire de jouer avec l’eau, les couleurs et la lumière. Laisser le papier s’imprégner d’eau, puis voir les couleurs danser sur le papier, les aider à prendre une direction – ce sont les instants fabuleux de l’aquarelle, qui souvent… n’en fait qu’à sa tête !
Une fois terminée, l’aquarelle peut être décorée de branchages, d’objets divers comme bijoux, perles, tissus variés, etc., ce qui donne à l’ensemble une touche originale.
(marques préférées : Daniel Smith, Sennelier, Windsor & Newton)

LE PASTEL

Ayant un goût prononcé pour le dessin, Christine apprécie la technique du pastel sec, le toucher des matières. Une oeuvre réalisée au pastel donne un rendu très doux, une touche veloutée unique.

LES PORTRAITS

Réalisés au crayon, à l’acrylique ou au pastel, Christine fait aussi des portraits réalistes,
sur commande pour la plupart.
Un chouette cadeau à offrir : le portrait d’un animal de compagnie.

(D’autres portraits réalistes d’artistes ont été réalisés par Christine, non reproduits sur ce site)

Mur de jardin
Oloron-Ste-Marie (64)



décoration extérieure 

Un défi original : transformer un mur de jardin décrépi en une fresque végétale

Un avis sur “Processus créatif

Laissez un commentaire, partagez vos idées !